© Patrick Laffont-Delojo

Durée : 1h
Accessibilité H

Tarif unique 10€

« La Terre se meut » disait Galilée. « La Terre s’émeut » disent les scientifiques d’aujourd’hui. Ainsi pourrait être résumée la réflexion de Bruno Latour… En son temps, Galilée bouleversait l’ordre cosmique et dérangeait l’ordre social, politique et religieux. Quelques quatre siècles plus tard, Bruno Latour, inquiet de notre « nouveau régime climatique », tente, à son tour, de mettre en garde, d’alerter sur l’urgence écologique.               

La terre n’est pas immuable et inépuisable mais sensible et victime des (ex)actions humaines. Pour nous convaincre, le sociologue philosophe des sciences bouscule notre regard, notre manière de voir et de penser, et fait ainsi front aux scepticismes et négationnismes les plus extrêmes mais aussi aux frilosités, insouciances et négligences les plus communes.

Convaincue de la nécessité de changer la façon de raconter les histoires, la metteure en scène complice, Frédérique Aït-Touati, adopte la forme d’une « conférence-performance théâtrale ». Seul en scène, Duncan Evennou interprète le texte, immergé dans un environnement visuel prégnant. À son bureau, le comédien devient un philosophe « qui pense avec ses mains ». Une caméra à la verticale de son bureau montre l’artisan de la pensée en action, avec ses instruments à sa disposition. Schémas, esquisses et photos de la NASA sont projetés. Bertolt Brecht et Joseph Losey (Galiléo) sont évoqués. Des images de la terre et du cosmos suggèrent l’infini du temps et de l’espace. Vertigineux et accessible. La terre est une orange… amère.

« De la valeur, cette conférence-spectacle à la fois ambitieuse, exubérante et obsédante n’en manque pas, elle qui nous exhorte à porter attention aux souffrances de la Terre. »
The Guardian

Production

Coproduction : Nanterre-Amandiers, centre dramatique national ; Centre Pompidou. Avec le soutien de la Fondation Carasso, du N.A. Fund et la participation du DICRéAM. Remerciements : Sean Hardy, Geoffrey Carey, Camille Louis et Robert Woodford pour ses « Deep Time Cards ». Spectacle créé le 14 octobre 2019 à The Rausing Lecture, Uppsala, Suède

Distribution

Texte Bruno Latour Mise en scène Frédérique Aït-Touati Avec Duncan Evennou Scénographie Patrick Laffont De Lojo, Frédérique Aït-Touati Création vidéo et lumières Patrick Laffont De Lojo Conseil dramaturgique Camille Louis Assistant à la mise en scène Yannaï Plettener

chargement