© Pascal Victor

Durée : 1h15
Accessibilité H

Placement assis 

Tarifs B : 20€ / 15€ / 12€ / 10€

Anguille est son prénom. Elle a 17 ans. Elle est d’une force… fragile. Elle est indomptable, insaisissable. Elle est amoureuse. Elle a choisi la mer car elle n’avait pas d’autre horizon, pas d’autre ligne de fuite. Elle a tant d’urgence. « La terre l’a vomie, la mer l’avale ».

D’Anjouan à Mayotte, deux des quatre îles de l’archipel des Comores, il n’y a qu’une centaine de kilomètres mais combien d’attentes et de désespoirs insondables, combien d’échouages. La première fait partie de l’Union des Comores, la seconde est demeurée sous le statut controversé de département français d’outre-mer. C’est ce que nous conte Ali Zamir, jeune auteur comorien, dans son roman tout d’un souffle adapté à la scène par Guillaume Barbot.          

Anguille, partie avec tant d’autres en quête d’un autre destin, mais pour qui la mer a été plus forte… Anguille, naufragée, avant de sombrer, livre son récit, sa vie et ses mots. Des mots enveloppés par la musique et la présence sur scène de Pierre-Marie Braye-Weppe et Yvan Talbot. Un récit d’une seule phrase, comme une vague, un tsunami qui emporte les cris et les attentes, le désordre des sens, la folie des hommes, les ressacs de l’âme, l’écume des nuits. Déborah Lukumuéna, comédienne remarquée du film Divines, est bouleversante de vérité. Elle nous plonge dans la beauté d’une langue subversive, dans le tréfonds de ces mers devenues cimetières.

« Déborah Lukumuena est magistrale ! » 
Les Inrocks

 

« Monologue magistralement incarné »
Scène Web

 

« C’est une réussite. Anguille sous roche est une merveille »
Theatreactu

 

Production

Production : Compagnie Coup de Poker Coproductions : Théâtre Gérard Philipe - centre dramatique national de Saint-Denis, Théâtre de Chelles, Théâtre de Fresnes Soutiens : Drac Ile de France, Région Ile de France, Département Seine et Marne, SPEDIDAM, Les Studios de Virecourt

Distribution

Texte Ali Zamir Mise en scène et adaptation Guillaume Barbot Avec Déborah Lukumuena, et les musiciens Pierre-Marie Braye-Weppe et Yvan Talbot Lumières Kelig Le Bars Son Nicolas Barillot Costumes Benjamin Moreau Regard chorégraphique Bastien Lefèvre Régie Mickaël Varaniac-Quard, Rose Bruneau Assistant mise en scène Patrick Blandin Administration – production Catherine Bougerol

chargement