© Michel Cavalca

Durée : 1h15
Accessibilité H

Placement assis

Tarifs Club Tangram : 45€ / 40€ / 35€ / 20€

Depuis le 19 septembre 2020, le département de l'Eure est passé en zone rouge COVID19. De ce fait, la numérotation de vos places n'est plus garantie. En complément du port du masque obligatoire, la distanciation physique va être mise en place dans nos salles. Nous vous demandons de bien vouloir vous présenter sur site entre une heure et 45 minutes avant le début des représentations. Si vous avez réservé en famille ou entre amis, vous pourrez vous installer ensemble (dans la limite de 9 personnes) mais en respectant un fauteuil d'écart avec un autre groupe. Notre personnel d'accueil sera à vos côtés pour vous accompagner dans votre placement.
Merci pour votre fidélité et votre compréhension.

Six hommes, des pointes et des tutus. Six danseurs classiques d’une très haute technicité mais aussi acrobates, humoristes et comédiens. Pour ce spectacle visuel et musical qui a fait le tour du monde, Philippe Lafeuille et ses Chicos Mambo font des pieds et des mains pour être bébés, canards ou cygne.

Des pointes tout d’abord maladroites et soudain aériennes et graciles. Un porté mal assuré, une chute, ils sont malabiles puis se révèlent interprètes virtuoses d’une partition classique.

Vêtus d’énormes couches culottes et c’est une danse des bébés pleine de… découvertes ! Coiffés d’un postiche en fruits et légumes et c’est une sarabande des primeurs. Torse nu et longue jupe blanche pour un solo aérien. Chaussures à talons et jambes poilues pour un tango qui glisse peu à peu vers le boléro. Robes mauves à paillettes pour un moment music-hall et danse de salon. Rubans et cerceaux… séquence gymnastique rythmique.

Puis, des Gymnopédies de Satie au haka du rugby néo-zélandais, il n’y a qu’un pas de danse. Et c’est le moment d’aller dans les failles, les non-dits, d’interroger la virilité car la danse « c’est pour les filles »… Enfin, robes longues, perruques, musiques, chorégraphies et textes parodiques et l’on retrouve les farandoles de Pina Bausch. C’est drôle, joyeux, élégant. Potache à l’occasion. D’une féminité masculine. À moins que ce ne soit l’inverse.

« Bienvenue dans Tutu, quelque part entre le Lac des cygnes et le calendrier des rugbymen du XV de France. »
Radio Classique

 

« Attendez-vous à une explosion de tutus sous toutes ses formes et toutes ses tailles, avec audace et auto-dérision. »
Openmag
 

Production

Production : La Feuille d’Automne Spectacle créé avec Val Productions Avec le soutien de : Klap, Maison de la Danse à Marseille / Résidence de finalisation 2014 Résidence de création : L’Orange Bleue d’Eaubonne, L’apostrophe à Cergy Pontoise Accueil Studio : TPE scène conventionnée à Bezons, CND à Pantin

Distribution

Conception et chorégraphie Philippe Lafeuille Assistante du chorégraphe Flavie Hennion Zentaï Corinne Barbara TUTUlogue Romain Compingt Danseurs David Guasca M, Pierre Emmanuel Langry ou Marc Behra, Julien Mercier ou Kevin Gibbs, Benoit Peillon, Stéphane Vitrano ou Vincent Simon, Vicenzo Veneruso Directeur Technique Albert Penouel Conception Lumières Dominique Mabileau, assistée de Guillaume Tesson Bande son Antisten Régisseur Plateau Thomas Strebler Régisseur Lumières Armand Coutant Costumes Corinne Petitpierre, assistée de Anne Tesson Habilleuse Cécile Flamand Perruques Gwendoline Quiniou

chargement