© Takuya Matsumi
Théâtre

LE JOUEUR

Fiodor Dostoïevski | MotoÏ Miura | Kukangendai

le kubb, évreux

Le metteur en scène japonais, Motoï Miura, semble fasciné par la littérature russe puisqu’il a déjà mis à son répertoire Dostoïevski (Les Possédés), Tchékhov (Les Trois soeurs, La Mouette, Oncle Vania) ou Maïakovski (Mystère-Bouffe), ce qui ne l’a pas empêché de s’intéresser à Shakespeare, Brecht, Artaud, Andersen, Miller ou Jelinek, sans pour cela délaisser ses compatriotes dramaturges. Pour cette nouvelle création, il revient vers Dostoïevski.

chargement